Êtes vous « downshifter » ?

La société de consommation semble faire émerger un mouvement de simplicité volontaire qui cherche ou essaye des solutions dans l’objectif d’un mieux-être individuel, collectif en accord avec la planète; tout cela pour répondre à des problèmes de notre société moderne semblant être récurrents  : crises économiques, inégalités sociales, problèmes environnementaux …

Une chose pouvant faire peur, quand on parle de simplicité volontaire : c’est le côté radical de certains « simplicitaires » qui pourrait rebuter …

… mais les adeptes de la simplicité volontaire ne sont pas une population homogène. Amitai Etzioni propose de distinguer trois cas de figure (billet de Richard Ladwein) :

  • Le « downshifter ». Ce consommateur est plutôt modéré dans l’adoption de la simplicité volontaire. En pratique, on constate qu’il va adopter la simplicité volontaire dans certains compartiments de sa vie, mais pas dans d’autres. Il travaille moins que par le passé et privilégie plus de temps pour soi et sa famille au détriment du succès matériel.
  • Le « strong simplifier » a quant à lui renoncé à un emploi très bien rémunéré et stressant. Ce faisant il renonce également à son statut social. Il choisit également de partir plus tôt à la retraite. Il profite de cette situation pour consacrer plus de temps à sa famille et plus particulièrement à ses enfants. Il peut être amené à changer d’emploi et à trouver une activité qui soit davantage en rapport avec ses valeurs. Il réduit sensiblement sa consommation.
  • Le « holistic simplifier » est le type le plus pur et le plus radical de la simplicité volontaire. Il choisit de rendre sa vie conforme à ses valeurs. Non seulement il change d’emploi ou d’activité, mais il change également de lieu de résidence. Plutôt que de vivre dans de riches banlieues résidentielles, il préfèrera de petites villes provinciales ou carrément une vie à la campagne. Ce segment ne se contente pas seulement de changer de conduite en matière de consommation. Il s’inscrit dans une véritable philosophie de vie. Les différents compartiments de sa vie s’articulent de manière cohérente.

Ce même billet, en ayant une approche marketing, semble prévoir que les plus nombreux de la simplicité volontaire seraient des « downshifter » et donc une nouvelle « cible » à laquelle il faudrait s’adapter … :

« … En matière de consommables, ils vont privilégier des produits de qualité, des produits bio. Ils sont sensibles aux emballages. En termes de prix, ceux-ci doivent être justes. Ils peuvent être élevés si la qualité est au rendez-vous. Les promotions sont peu appréciées. Il vaut mieux privilégier des médias ou des supports qui ont une forte affinité avec la cible. Enfin en ce qui concerne la distribution, les circuits courts sont privilégiés, ainsi que les points de vente à taille humaine… »

La simplicité volontaire permettra-t-elle de résoudre les problèmes de notre société ? Faut-il être radical pour changer les choses quitte à être une minorité ? faut-il être plus modéré pour débattre et changer progressivement la société ?

Aura-t-on le choix dans le futur ? Mon précédent billet « Cité Carbone : un « simple » roman québecois ! »  au sujet d’un roman (je viens juste de le terminer) qui nous met en situation de ce qui pourrait arriver si notre société continue d’être ultra-consommatrice…

Y-a-t-il quelque chose à faire (simplicité volontaire) pour éviter une situation catastrophique dans le futur ou pour changer la société ? ou faut-il « se limiter » à des évolutions au niveau environnemental par exemple (est-ce suffisant) ?

Dans le mémoire de Monique Côté « LA SIMPLICITÉ VOLONTAIRE AU QUÉBEC
Les adeptes, les groupes, le mouvement.
 » a pour but d’apporter suffisamment de données théoriques et empiriques qui permettraient d’approfondir nos connaissances sur la  simplicité volontaire, de comprendre le phénomène et constater l’étendue de sa portée. Ce mémoire nous aide à comprendre ce qu’est la simplicité volontaire et éventuellement nous positionner dans le continium (non adepte à adepte avec des intermédiaires). Il nous propose également des distinctions en plus de celle d’Etzoni … À lire !

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Décroissance, Simplicité volontaire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s