Le SEL est-il décroissant ?

Pour comprendre la simplicité volontaire ou la décroissance, regardons autour de nous des applications possibles et existantes et voyons si cela est viable, comment cela peut s’intégrer dans notre société et si cela nous intéresse … !

Une des applications possibles est le Système d’Échange Local ou SEL. Le billet suivant (de Lucha) nous en dresse un portrait :

« c’est un bon moyen de ne pas céder à la sur consommation, d’être solidaire en échangeant toutes sortes de services et de produits, de créer des liens sociaux puis des groupes d’entraide, une initiative militante tout à fait dans l’esprit de la décroissance soutenable. « 

En fait, c’est une sorte de troc de produits ou services.

Mais est-ce viable de changer notre société (rejet) vers une société « SÉLéiste  » ?

Le document « Les SEL une économie solidaire ? » (Une réponse aux limites de l’État et le Marché) semble plutôt véhiculer l’idée de réforme du système actuel :

 » ... il semble plus réaliste et plus efficace de lutter à l’intérieur du système, de chercher à réformer les deux secteurs que sont le marché et l ’ État ; la prise de parole plutôt que le retrait ou la fuite. Le retrait signifie un renoncement à toute réforme, la résignation, alors que la prise de parole peut permettre des avancées sociales, comme le montrent l’histoire de l’économie sociale et sa participation à la construction de l’État social. La force de l’économie sociale, du siècle dernier jusqu’à aujourd’hui, est d’interroger l’économie dominante, de réfléchir sur son fonctionnement, et de diffuser des valeurs de démocratie, d’égalité et des principes de répartition des richesses. En ce sens, l’économie sociale désigne plutôt un mouvement ouvert, pluraliste qu’un secteur clos sur lui-même ….« 

Une autre application, ou plutôt un complément aux applications est la mise en place d’une monnaie complémentaire ou monnaie locale (d’autres termes existent).

Il existe des groupes de réflexion au Québec (ou ailleur) comme par exemple « Les monnaies complémentaires au Québec ? » nous donnant de nombreuses d’informations sur le SEL et les monnaies complémentaires :

« Une Accorderie, c’est un système d’échange de services qui regroupe toutes les personnes intéressées à échanger entre elles différents services tels que du dépannage informatique, de la traduction de texte, du transport, des formations, de l’aide pour une déclaration d’impôts, etc… » comprend aussi un système d’achats groupés et de crédits solidaires.

Pensez-vous maintenant que le SEL est intéressant, que c’est une voie intéressante à suivre ?

À votre sens, avez-vous déjà pratiqué un SEL sans forcément que cela ne s’appelle comme tel ? ou connaissez-vous quelqu’un qui l’a pratiqué ou qui le pratique encore ?

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Monnaie complémentaire, SEL, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le SEL est-il décroissant ?

  1. Je considère les SEL un excellent outil pour reinstaurer la confiance entre les gens. Toute forme de monnaie étant une forme matérielle de confiance (« je vais pouvoir échanger cet argent contre quelque chose qui a de la valeur à mes yeux »), le SEL transfer la confiance que nous avouns (eu?) dans le système économique global vers les personnes avec qui on vit.
    Voir aussi http://permaculturelle.wordpress.com/ev/ et plus précisement http://permaculturelle.wordpress.com/ev/introduction/ et http://permaculturelle.wordpress.com/ev/introduction/fonctions/
    Merci pour un bon article!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s